Notre agriculture

Nous sommes les premiers consommateurs de nos légumes.

 

Notre fumure

Dans les tunnels

Avant la plantation ou le semis :

  • Apport d’ amendement organique ( Type Fumivo ou compost)
  • Apport de bactériosol : activateur naturel qui favorise  la vie microbienne du sol
  • Apport d’engrais organique

Dans le  potager

Avant la plantation ou le semis :

  • Apport de bactériosol : activateur naturel qui favorise  la vie microbienne du sol
  • Apport d’amendement organique

Rotation obligatoire des cultures

 

Afin d’éviter l’apparition de maladies, il est nécessaire de respecter une rotation des cultures. Par exemple pour le plant de fraises, nous pouvons replanter, des fraisiers, sur le même emplacement, que tous les 5 ans et les pommes de terres tous les 4 ans. Ceci est une contrainte,exigeante, lors de notre planification annuelle du jardin.

Gestion des adventices (mauvaises herbes)

 

Comme nous voulons vous garantir,  des tunnels et un potager sans désherbant chimique.

Cette étape est considérable en temps passés, en main d’œuvres ainsi qu’en efforts physiques fournis.

Pour éliminer les mauvaises herbes, nous utilisons le porte outils de chez Terrateck. Cet engin contient divers éléments de binage, pour aller au plus près du rang de légumes.

Il permet aussi d’aérer la terre, afin de favoriser l’arrosage.. Un binage vaut deux arrosages

Nous  passons le porte outils une  fois par semaine dans tout le potager.

 

Bien sur il reste encore des adventices sur le rang de légumes nous intervenons avec le Toutilo. Cet engin  permet de travailler, à 2 agents, en posture  allongée pour soulager les genoux et le dos.  

Le Toutilo fonctionne sur batterie et varie de vitesse en fonction du travail à réaliser.

Rien que sur les rangs de carottes 

on peut réaliser  4  passages au cours de l’été avec le Toutilo

Le premier mois, après la levée du semis est important, pour gérer la pousse des adventices. La météo peut nous soulager comme nous compliquer la vie. C’est ce que vit tous les agriculteurs. On ne sait jamais ce que l’on  récoltera

Arrosage

Au niveau de l’ arrosage nous privilégions le goutte à goutte pour limiter les quantités d’eaux. 

Lutte contre les ravageurs : pucerons, chenilles..

C’est notre observation du plant, de tous les jours, qui nous permet une lutte efficace contre les ravageurs. Car souvent il faut agir vite

 Dans les tunnels

  • Nous avons recours fortement  à la P.B.I : Protection Biologique Intégrée
  • Introduction tous les 15 jours d’auxiliaires qui mangeront les ravageurs.
  • (coût : 1500 à 2000 Euros par an)

Dans le potager

Utilisation de voiles anti -insectes sur les choux  afin d’éviter que les papillons viennent se cacher dans les feuilles.

 

En cas de nécessité, nous intervenons quelquefois par des produits mais ils sont le plus souvent utilisables en cultures biologiques.

Nous sommes les premiers consommateurs de nos légumes.